Martine Volle

Martine Volle
Secrétaire Générale et Membre d'Honneur de l'association
superviseure, coach et formatrice de superviseurs

Martine Volle forme à la pratique de la supervision au sein de l’IDSUP, l’Institut de Développement de la Supervision, qu’elle a fondé avec l’intention de nourrir une dynamique de professionnalisation des pratiques de la supervision des accompagnants, par la formation, la supervision et la constitution d’un réseau de superviseurs certifiés, conscients de leur responsabilité et de leur singularité.

Superviseure et mentor ICF, elle anime des supervisions depuis 2003, en collectif et en individuel, pour des coachs externes, internes, des DRH, des managers. Elle supervise également des processus de transformation au sein de grand groupe. Martine Volle est supervisée et formée à l’analyse de la pratique de type Balint et à la supervision systémique. Elle vient de rejoindre PSF pour contribuer au développement de l’association.

Coach depuis 20 ans, elle est Master certified coach ICF depuis 2002. Elle a contribué à la structuration de la profession de coach au sein d’International Coach Federation au titre de coordinatrice du comité déontologie, puis de présidente ICF France pendant 3 ans et actuellement membre du Comité Professionnalisation.

Côté entreprise, elle anime le réseau present consulting, spécialisé dans l’accompagnement en intelligence collective des personnes, des équipes et des organisations dans des contextes de mutation, de réorganisation, de croissance ou de crise.

Avant de choisir une activité d’accompagnante, elle a été animatrice socioéducative, cadre et chef d’entreprise. Elle a complété son cursus universitaire en psychologie sociale par une formation approfondie à l’approche systémique de l’intervention dans les organisations (ses mentors : C. Jarre, S. Chermet-Carroy, Robert Lagier, D. Darmouni, A. Cardon, F. Balta, C. Farzat).

Côté recherche : observer et contribuer à rendre explicite les modèles de leadership en émergence, dans les PMI, PME et dans le grands groupes et qui cherchent à transformer les pratiques de subordination pour aller vers un esprit démocratique, fait d’autonomie créatrice et d’écolonomie.