EDITO NEWSLETTER NOVEMBRE 2017

003-Arnaud-CArnaud Constancias, Président de PSF

 
Chers amis superviseurs et superviseuses,

 

 

Oui, il y a désormais d’autres associations de coachings qui s’occupent de supervision, mais seulement en deuxième intention, principalement EMCC et ICF.

Il est essentiel qu’existe en France une association qui se consacre exclusivement à la supervision, celle des coachs et aussi à celle des autres métiers de l’accompagnement.

L’ANSE, Association of National Organisations for Supervision in Europe ne s’y est pas trompée et nous reconnaît désormais comme leur interlocuteur légitime pour la supervision en France. Cette victoire est due aux efforts de de Jeanne-Elvire Adotevi, notre VP International que je remercie ici.

Nous allons intensifier notre relation avec cet organisme de référence au niveau européen et planifions d’organiser ensemble une journée complète d’ateliers et d’échanges sur la supervisionà Paris le 22 mars PSF et ANSE. Tous à vos agendas (please, save the date !)

Nous continuons donc notre action en France et en Europe pour promouvoir ce beau métier de superviseur. Dans la même optique, nous avons enfin achevé la rédaction de notre référentiel de compétences du superviseur.

Il a fallu du temps pour l’élaborer et près d’une dizaine d’entre vous s’y sont impliqués lors de réunions riches et nombreuses. Une fois achevé, nous l’avons confronté aux regards croisés de superviseurs psychothérapeutes, superviseurs de travailleurs sociaux et d’autres encore lors de l’atelier de juin qu’ont mené Martine Volle et René-David Hadjad et dont Martine fait un rapport dans son article ci-dessous. On peut donc le considérer validé et vous le trouverez donc détaillé dans cette NL. C’est un des grands chantiers que nous nous devions de mener qui aboutit aujourd’hui.

Le PEP’S que nous désirions tous, groupe d’échange de pratiques de superviseurs, est enfin lancé, avec Stéphanie Féliculis et Jean-Luc Ewald à la manœuvre et les premières réunions ont eu lieu depuis la précédente NL. C’est un beau service que notre association rend aux superviseurs et j’espère que vous serez nombreux à en profiter.

Un groupe de réflexion mené par Gilles Dufour, notre ancien président, a réuni quelques membres d’honneur et a proposé quelques pistes d’orientation pour notre action à moyen terme. Nous aurons l’occasion d’en reparler, notamment à l’AG du 30 novembre. Il y a aussi un grand enjeu de trouver d’autres bras que ceux des quatre membres actuels du bureau pour accomplir nos missions. Le comité n’a pas fourni d’idées concrète sur ce sujet sensible. Il appartient donc à chacun d’entre nous de se mobiliser pour mettre en place un conseil d’administration étoffé et assurer la relève des énergies que nous mettons bénévolement au service de notre association.

Nous continuons notre mission sur tous les fronts et serons heureux de vous en rendre compte le 30 novembre. Nous évoquerons aussi nos projets pour 2018. Venez nombreux !

Bonne lecture !

EDITO NEWSLETTER PRINTEMPS 2017

003-Arnaud-C Arnaud Constancias, Président de PSF

 

Avec le printemps fleurissent les projets.  PSF a l’énergie et l’entrain de sa jeunesse, à quatre ans, on n’est plus un bébé !

Voici donc des nouvelles fraîches, en ligne avec la stratégie détaillée lors de la dernière Assemblée Générale.

Tout d’abord, nous lançons le PEPS, groupe de Partage et d’Echange de Pratiques de Superviseurs. C’est inédit je crois et c’est un vrai service pour nos adhérents. L’idée germait depuis un certain temps mais il fallait des personnes motivées pour le porter. Stéphanie Féliculis et Jean-Luc Ewald se sont déclarés en même temps et vous présentent leur proposition commune dans cette lettre. Compte tenu de la qualité de nos adhérents, ce devrait être très riche.

Deuxième projet fort : un atelier sur les points communs et différences entre les différentes supervisions : de coaching, thérapeutique, de managers, de travailleurs sociaux. Ce devrait être un débat passionnant et éclairant ce 22 juin. Merci de réserver cette date.

Le choix de cet atelier est en lien avec notre désir de représenter toutes les supervisions. C’est un élément dans la stratégie d’ouverture qui est dans notre raison d’être. Nous souhaitons amplifier cette dernière grâce aux énergies de René-David Hadjadj et de Martine Volle qui mènent un groupe en charge de cette ambition.

Je pense que chaque adhérent peut aussi contribuer à cette ouverture en invitant à nous rejoindre ceux qui dans ses relations pratiquent une autre supervision que celle de coach.

En termes de stratégie et de positionnement de PSF dans le paysage français, il est important de faire mention de nos rencontres récentes avec les président(e)s des trois grandes associations de coaching. Nous sommes allés encore plus loin et envisageons des collaborations plus étroites : Nous avons d’ores et déjà co-animé avec Gabriel Hannes, président de l’EMCC un speed dating superviseurs/coachs en janvier et inaugurerons avec SF Coach un atelier pratique et théorique sur la supervision le 30 mai. Des actions sont prévues avec l’ICF. J’ai enfin présenté PSF lors du colloque annuel d’EMCC en mars.

En termes de stratégie, le bureau a invité les membres d’honneur de PSF à nous apporter leurs lumières pour rêver et réfléchir aux inflexions de notre stratégie à court et à moyen terme et aussi pour apporter un aide concrète dans ce sens. Gilles Dufour, notre ancien président coordonne ce think tank avec Florence Lamy, Teresa Garcia, Michel Moral et Gilles Roy.

Notre présence à l’international se conforte, grâce à notre vice présidente International, Jeanne-Elvire Adotevi qui est en lien constant avec l’ANSE, Association of National Organisations for Supervision in Europe ; elle sera aussi à Oxford à la 17° Conférence Internationale sur la supervision à Oxford en mai, avec Emmanuel Müh.

Enfin, notre commission sur les compétences spécifiques du métier de superviseur touche à son but et rendra sous peu ses derniers arbitrages.

Nous allons profiter du printemps pour toiletter et rajeunir notre site et utiliserons quelques ressources financières à cet effet.

Voici pour ce qui concerne notre actualité.

Cette news letter vous apporte également des informations nombreuses, comme le billet sur la supervision en Italie ou encore notre calendrier d’actions collectives.

Comme d’habitude,  elle met l’accent sur un organisme de formation à la supervision : cette fois-ci il s’agit d’Undici.

Enfin, nous vous proposons deux libres propos sur la supervision et j’en remercie leur auteur : Jean-Paul Sauzède et Dominique Jaillon.

Nous gardons également une place pour féliciter parmi nos membres ceux qui ont réussi leur accréditation PSF. Bravo pour leur exemplarité et leur investissement !

Bonne lecture ! Et à bientôt

22 JUIN : CROISONS NOS PRATIQUES AVEC CURIOSITÉ

Chers superviseurs PSF,

 

Croisons nos pratiques avec curiosité ! pour confronter nos regards sur ce qui rassemble ou sépare les différentes approches de la supervision selon leur objet.
Nous avons le plaisir de vous convier le 22 juin 2017 au Forum 104 à Paris de 19h à 21h pour une table ronde qui rassemblera  des superviseurs de thérapeutes, de coaches, de travailleurs sociaux, de managers. Un cocktail clôturera nos échanges.

 

La supervision fut adoptée très vite par les coachs qui ont voulu prendre soin de leur professionnalisation, puis professionnalisme. Pour autant, les milieux médico-sociaux, psychologues, éducateurs, etc, utilisent depuis longtemps la supervision et l’analyse de la pratique.
  • Que pouvons-nous apprendre d’une rencontre entre superviseurs de ces différents champs d’interventions ?
  • Quel enrichissement commun pouvons-nous en tirer ?
  • Quelles découvertes, en rupture avec nos modes de fonctionnement, pouvons-nous accueillir ?
Croisons « le faire  » de nos pratiques avec curiosité pour confronter nos regards sur ce qui rassemble ou sépare les différentes approches de la supervision selon leur objet.
Au plaisir de se retrouver le 22 juin et par le biais de la prochaine newsletter pour plus d’informations sur le programme et la vie de l’association.

 

Le Bureau PSF et les organisateurs
René-David Hadjaj et Martine Volle

Edito Newsletter 1

Arnaud Constancias, Président de PSF 003-Arnaud-C

 

Le nouveau rendez-vous trimestriel de la supervision !

« En démarrant mon mandat de Président de PSF, je souhaite que notre première action vise à développer notre communication en direction de nos adhérents…

En démarrant mon mandat de Président de PSF, je souhaite que notre première action vise à développer notre communication en direction de nos adhérents afin d’apporter les informations et éclairages dont vous avez besoin et que vous attendez. Je souhaite aussi en faire profiter les superviseurs et les coachs qui s’intéressent aux évolutions de notre activité.

Cette newsletter*, concoctée en février et mars par des adhérents bénévoles motivés vous parvient au début du printemps avec, nous l’espérons, tout plein d’informations utiles : des éclairages sur l’évolution de notre métier, sur les formations existantes, sur les évènements que nous organiserons ainsi que sur les colloques et autres manifestations internationales organisées par d’autres acteurs.

C’est aussi un moyen pour PSF d’affirmer sa position singulière à côté des grandes organisations de coaching, puisqu’elle est dédiée au seul métier de la supervision de coachs et des autres pratiques de l’accompagnement. C’est mon deuxième objectif 2016 que d’élaborer ensemble et de communiquer la position de PSF sur des sujets importants comme les compétences du superviseur, les spécificités de son activité, sa professionnalisation nécessaire ainsi que sur les responsabilités du superviseur.

En 2016, nous voulons aussi poursuivre et diversifier notre participation à la recherche si nécessaire dans ce domaine en pleine évolution. Nous allons réaliser un mapping des supervisions et établir des collaborations avec des associations actives dans ce domaine comme l’AFAPP.

Bref, nous voulons que votre super-vision s’étende bien au delà du microcosme parisien, qu’elle intègre différentes pratiques de la supervision et qu’elle englobe les divergences de points de vue qui seront exprimés dans cette lettre. Nous souhaitons que cette dernière vous sorte du quotidien et vous permette d’envisager l’avenir avec envie.

N’hésitez pas à nous donner votre sentiment sur notre lettre, à exprimer vos critiques et vos suggestions, à partager vos contributions en les adressant à Christine Ducamp Mayolle (cliquer sur le lien), notre responsable de la communication.

Et si « la lettre de la supervision » vous plait, merci de penser à la diffuser largement auprès de vos amis superviseurs, coachs et accompagnants. Bonne lecture !

* Pour vous inscrire à notre newsletter, cliquez sur ce lien