Article

EDITO OCTOBRE 2018

Martine Volle  Présidente de PSF

 

Chers adhérents, amies et amis de la supervision,

Comment définissez-vous précisément la supervision ?
Selon l’ANSE, l’association des organisations nationales de la supervision en Europe, « tous les métiers peuvent bénéficier des apports de la supervision, dès lors que celle-ci apporte un regard spécifique sur les interactions entre les personnes, leurs activités professionnelles et l’organisation (institution) ».

 

Pourquoi cette question aujourd’hui ?
La réforme de la formation professionnelle a été publiée ce 6 septembre 2018 au Journal Officiel. Le fonctionnement du CPF et des OPCA est profondément modifié, le rôle des formateurs reconfiguré. Ceux-ci devront « accompagner un parcours pédagogique, permettant d’atteindre un objectif professionnel et pouvant être réalisé en tout ou partie à distance ou en situation de travail ».

La notion de « formation certifiante » devra mener à l’acquisition d’une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Les attestations écoles seront toujours valorisantes pour le parcours du titulaire mais les formations ne seront plus finançables via le compte personnel de formation. (Il restera les plans de formations financés directement par les entreprises).

La supervision n’est pas l’objet de ces modifications mais les bénéficiaires de la supervision vont l’être, notamment ceux en profession libérale qui sont souvent multi activités (coaching, formation, parfois recrutement, etc.).

Une manière de s’adapter sera soit de se lancer dans des processus de certification longs et coûteux,  soit de fondre les anciens métiers de formateurs dans les métiers de l’accompagnement et du coaching.

 

Quel sera le rôle des superviseurs dans ce contexte de mutation des métiers de l’accompagnement ?
Les superviseurs pourront apporter un regard spécifique sur les interactions entre les personnes, leurs activités professionnelles et l’organisation d’une part, et permettre l’élaboration d’une pensée sur le sujet. De nombreux acteurs de l’accompagnement auront à se repositionner. Que pourront-ils attendre de la supervision ?

 

Comment accompagner ces changements d’identités professionnelles ?
Pour se préparer au mieux, PSF vous propose deux axes de travail :

 

C’est pourquoi les prochaines actions de PSF vous proposeront des travaux sur :

 

Une autre invitée, Anne Noé, superviseure et psychothérapeute, enrichira nos approches de la supervision.

Nous vous attendons nombreux pour ce rendez-vous annuel et faire vivre votre association : adhérer, participer, prendre une mission dans un comité ou au sein du conseil d’administration.

Vous trouverez le programme et modalités d’inscription à ces évènements dans cette newsletters ou sur le site.

Chacun, chacune, garde un bon souvenir du colloque du 22 mars, grâce à un cocktail de réflexion, de convivialité et de simplicité (vidéo sur le site).

 

Continuons ainsi !
Au plaisir de vous voir bientôt !

Imprimer
mattis elit. ultricies mattis adipiscing Curabitur Aenean in commodo venenatis