Article

Printemps de la supervision ?

Cà bouge dans le monde de la supervision !

 

Il y a comme un printemps de la supervision du coaching en ce moment, avec beaucoup de bourgeonnements visibles : trois nouvelles formations à la supervision de coachs depuis deux ans, une nouvelle association spécifique : PSF-la fédération des superviseurs professionnels, des processus d’accréditation de superviseurs en voie d’élaboration au sein des associations de coaching ; il semble bien que ce métier commence à se structurer comme celui du coaching a commencé de le faire il y a 20 ans.

 

 

Pour autant le décalage entre ce bourgeonnement et le foisonnement autour du coaching reste important :

 

 

 

 

 

Si le coaching n’a cessé de se professionnaliser, notamment grâce à notre association – la référence du coaching professionnel -, la tâche est vaste pour professionnaliser le métier de superviseur, mais elle apparaît bien nécessaire puisque nombre de coachs expérimentés vont naturellement s’orienter vers lui pour se diversifier.

 

A mon sens, pour s’autonomiser, « s’individuer », le métier de superviseur de coachs doit à la fois se distancier du métier de coach et en même temps imiter des bonnes pratiques qui ont mis du temps à émerger et qu’il serait dommage de ne pas suivre.

 

Le premier mouvement, divergent, concerne la définition et les compétences de la supervision de coachs :

 

Il faudra aussi mieux définir la supervision de coaching, ses spécificités et ses différences par rapport au coaching de coachs comme il est pratiqué aux Etats-Unis. Ou encore par rapport au mentorat ou à la supervision de formateurs.

 

 

 

Le mouvement convergent est celui qui consiste à s’inspirer des bonnes pratiques du métier de coach plutôt qu’à s’en départir comme c’est trop souvent hélas le cas sur les aspects suivants : la déontologie, le contrat, les processus d’accréditation et la supervision :

 

 

 

 

 

Toutes ces questions sont passionnantes évidemment et comme l’on a maintenant du recul sur la formalisation du métier de coach, on peut anticiper en transposant les prochaines étapes de l’évolution du métier de superviseur : développement des formations, des accréditations, des articles, des enquêtes et recherches, des questions sur l’évaluation de la supervision, ainsi qu’une phase d’harmonisation et de convergence des pratiques de supervision qui sera suivie ensuite par un mouvement de différenciation identitaire quand le marché sera mûr.

 

Il se peut aussi même que la posture de superviseur essaime dans l’entreprise et que des formations managers de managers superviseurs complètent les formations Manager Coach de ces dernières années…

Imprimer
elit. Aliquam Aenean ut dapibus neque. leo. consectetur