« Le superviseur : ni expert, ni maître » dit la SFCoach

logo_sfcoach_jpgLa SF coach a publié récemment sa position officielle sur la supervision, à la suite d’une enquête nationale menée en 2015.

Pour l’Association, la différence entre la posture du coach et celle du superviseur se situe essentiellement au niveau du client, le coach pour le superviseur. Et c’est le coach qui crée la légitimité du superviseur qui, lui-même, s’autorise en conscience à accepter et à tenir cette posture.

Ni expert, ni maître, le superviseur est responsable de son parcours professionnel et de sa position face au coach. Il se doit donc d’être dans une démarche permanente de développement personnel et professionnel.

En savoir plus :  www.sfcoach.org

Laisser un commentaire