Dans ma pratique de superviseur, si j’étais …

Portrait Chinois de Florence Vitry, superviseur et membre de PSF

Dans ma pratique de superviseur, si j’étais….

signe ponctuation… Un Signe de ponctuation

« Alors, j’abuserais des questions « puissantes ». J’ouvrirais des permissions. Les silences seraient pleins. J’offrirais des parenthèses enchantées pour susciter diversité et liberté.

J’apostropherais les coachs pour faire part de mon étonnement !

Et je saurais proposer des points d’ancrage pour stimuler le processus créatif. »

 

oiseau… Un Oiseau

« Alors, j’aiderais les coachs à prendre leur envol, à gagner en hauteur de vue pour faire des liens entre les êtres et les situations, à repérer les reflets et les projections, à se défier de leurs schémas.

Ils pourraient compter sur moi pour alléger leur fardeau et apprendre à atterrir aussi.

Je saurais les amener à s’affranchir de la pesanteur pour considérer avec recul et finesse la relativité de toute chose et savoir jouer, surfer, avec tous les courants et dynamiques émergentes. »

 

Musicien… Un Musicien

« Alors, je donnerais le « la », guiderais l’orchestre, ferais vibrer les cordes des coachs, mettrais quelques bémols, changerais le rythme, permettrais à chacun de faire entendre sa petite musique propre à inspirer les autres.

Parfois je remettrais de l’harmonie, parfois je saurais utiliser la cacophonie, jouer des dissonances et étonner aussi par un changement de tempo ! »

 

Couleur rouge… Une Couleur

« Alors, je serais l’arc en ciel et j’installerais du bleu pour fournir un cadre propice à l’alliance et au développement, je repeindrais les questions en vert pour favoriser divergence et créativité, je dessinerais en orange les reflets systémiques, avec l’indigo j’élèverais le niveau de conscience et de compétences, je déploierai du rouge pour questionner et stimuler la réflexion et la conscience éthique, et j’apporterais quelques touches de violet pour gérer les moments chauds. «

Propos recueillis par Emmanuel Müh

Pour en savoir plus sur Florence Vitry : cliquer sur le lien

Laisser un commentaire